Seuil
Daniel Leclercq

Fragments ou nouvelles, récits ou poèmes, issus de multiples propositions, ces textes ont été écrits par les participants de mes ateliers d'écriture. Joyeuse lecture !

 

Seuil


« Alors, vraiment, ce n’est pas le moment ! »

Claudine parlait toute seule, emportée par son tumulte intérieur. Marie-Pierre et Benjamin, ses compagnons d’escapade estivale avaient décidé de partir à pied… en pèlerinage ; et bien sûr, ils comptaient sur elle ! Le chat pelotonné à la fenêtre savourait langoureusement ce seuil de vie. Une vitre. D’un côté, le douillet, de l’autre : le vent et la pluie qui se courent après. Le chat regarde Claudine, en clignant des yeux pour acquiescer à cette vérité : vraiment, pas le moment !...
Et pourtant, c’est le temps des vendanges.
Rentrée chez elle, Claudine regarde en arrière par la fenêtre. Quel temps de chien ! La pluie, le vent,… Et Marie-Pierre qui compte sur elle pour partir à pied en pèlerinage… Elle frissonne. Les escapades en été avec Marie-Pierre, oui… et Benjamin… Elle frissonne. Le chat la regarde du coin de la fenêtre… vraiment pas le moment !
Les vendanges ont commencé sous la pluie et le vent. Dehors, c’est le tumulte des éléments. Les grains sont mûrs, il faut cueillir les grappes pendant qu’il est encore temps. La silhouette du chat à la fenêtre ne lui cache plus celle de Benjamin qui vient.
Non, ce n’est pas le moment de partir en chemin rejoindre Marie-Pierre.
Claudine s’emporte contre les souvenirs de l’été. Pas besoin de fenêtre pour deviner le tumulte qui agite dedans dehors. Les vendanges vont-elles s’arrêter ? Au seuil de l’automne se pelotonne son chat.
Benjamin, Marie-Pierre, pourquoi ce pèlerinage sous la pluie de nos ans ? Je ne veux pas vous suivre, j’ai encore le temps ! « Claudine, calme-toi ! »…le mauvais temps va passer… Souviens-toi, cet été quand Benjamin est venue te chercher après l’orage. Tu ne voulais pas et il t’a apaisée. Le chat n’aime pas Marie-Pierre.
Benjamin est assis sur le rebord de la fenêtre. Il regarde tomber la pluie. Les vendanges ont commencé. Il faut y aller. Là-bas, derrière une vitre de l’hospice, Claudine caresse un chat. Combien de temps sera-t-elle calme avant que ses peurs la secouent à nouveau ?
Viens lui dit Marie-Pierre, il faut y aller !
Claudine bougonne. Vraiment pas le moment !
Marie-Pierre et Benjamin sont déjà partis. Pourquoi ce refus violent de les accompagner, alors qu’ils comptent sur elle ? Les arbres sont encore verts, les feuilles hésitent à tomber. Les vendanges ont commencé. Le chat à la fenêtre regarde tomber l’eau. Il la regarde, cligne des yeux… vraiment pas le moment ! Il s’étire, saute à bas et vient miauler à la porte.

Comme un chat se jouer des seuils.
 

Isabelle Sarcey
393, Ch De Courbeville - F-69380 - Chessy Les Mines - France - Téléphone : 04 78 47 96 51
Crédit photos : Koryn Boisselier ©